Après la disparition de Pierre Fabre - Une succession qui garantit l’avenir

Après la disparition de Pierre FabreUne succession qui garantit l’avenir

02.09.2013

Le 20 juillet dernier, Pierre Fabre, président fondateur du second groupe pharmaceutique indépendant français, tirait sa révérence. Mais au terme d’un parcours exemplaire marqué par ses qualités de visionnaire et un profond attachement à sa région d’origine, le capitaine d’industrie avait tout prévu. La succession originale qu’il a imaginée devrait ainsi assurer la pérennité de son empire dans le respect des valeurs qui étaient les siennes.

  • Un pharmacien d’exception

AU PLUS CHAUD de l’été, à l’âge de 87 ans, le président fondateur du groupe Pierre Fabre s’éteignait à son domicile de Lavaur (Tarn). Un départ unanimement salué. Par ses pairs, bien sûr, représentés par Isabelle Adenot, la présidente de l’Ordre des pharmaciens, par les élus locaux de la région chère à son cœur, tel Bernard Carayon, maire de Lavaur (Tarn), et par le président de la République lui-même qui déclarait voir en l’homme « un entrepreneur exceptionnel, en avance sur son temps »....

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Bonnefond

Laits infantiles contaminés : les pharmaciens ont fait le job, selon l’USPO

Selon Gilles Bonnefond, président de l’Union des syndicats de pharmaciens d’officine (USPO), les titulaires ont, en majorité, très bien géré la crise des laits contaminés. De même, la profession a parfaitement joué son rôle dans... 9

Partenaires
image description
en partenariat avec EMS

Un projet de création, d'installation, de transfert ?

Retrouvez nos études réalisés par secteur qui vous aideront à valider vos choix grâce aux différents indicateurs recueillis.