Plus sales que les toilettes publiques - Bien vilains sacs à main

Plus sales que les toilettes publiquesBien vilains sacs à main

20.06.2013
  • Femme cherchant dans son sac à main.

ILS RECÈLENT tous les secrets de ces dames. Mais celles-ci ne se doutent pas qu’ils sont également porteurs de biens des turpitudes… Les sacs à main de nos compagnes cacheraient en effet plus de bactéries que des cuvettes de toilettes ! C’est à cette dégoûtante conclusion qu’est arrivé Peter Baratt, responsable technique d’Initial Washroom Hygien. Il faut dire que la gente féminine a une sale habitude, celle qui consiste à poser n’importe où l’indispensable accessoire. Résultat ? Un sac à...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Génériques

Le GEMME propose une ROSP pharmacien pour la substitution de spécialités complexes

Malgré la volonté des pouvoirs publics de relancer le développement des génériques, l'état des lieux dressé par le GEMME reste en demi-teinte et les perspectives moroses. L'association des génériqueurs énumère une série de... Commenter

Partenaires