Furosémide mal conditionné - L’indispensable vigilance du pharmacien

Furosémide mal conditionnéL’indispensable vigilance du pharmacien

13.06.2013

Vendredi, l’ANSM retirait de la vente deux lots de furosémide Teva 40 mg après avoir découvert la substitution de plusieurs comprimés par des somnifères. Alors que plusieurs enquêtes sont en cours, après le décès d’un Marseillais de 91 ans, le rôle du pharmacien dans la pharmacovigilance est plus que jamais d’actualité.

C’EST UN PHARMACIEN de Saint-Brieuc, en Ille-et-Vilaine, qui a donné l’alerte. L’une de ses patientes s’est plainte d’une somnolence anormale. L’officinal a immédiatement contacté le fabricant. C’est grâce à lui que le laboratoire s’est rendu compte d’une erreur de conditionnement concernant les lots Y175 et Y176 de Furosémide Teva 40 mg. L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a procédé au rappel de ces lots vendredi après-midi. Le soir même, plus...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
confidentialité

À la Une Bilan de médication : mission possible ! Abonné

Certains pharmaciens hésitent encore à s’aventurer dans les bilans partagés de médication. Ils craignent des difficultés dans le recrutement des patients, l'engagement de leur responsabilité et le manque de temps pour réaliser cette nouvelle mission. Tour d’horizon des freins qui subsistent et des pistes pour les lever. Commenter

Partenaires