Après la parution du décret sur les holdings - La remise en cause des SELAS divise

Après la parution du décret sur les holdingsLa remise en cause des SELAS divise

13.06.2013

Les représentants de la profession se félicitent de la publication du décret encadrant les sociétés de participations financières de profession libérale (SPFPL) de pharmaciens d’officine. En revanche, la fin de la dissociation entre capital et droits de vote prévue par le texte, et la remise en cause des SELAS qui en découle, ne plaît pas à tout le monde.

« ENFIN PARU ! », se réjouit l’Ordre des pharmaciens. « Ce décret permet à plusieurs officines d’être en relation entre elles par des participations, tout en préservant la nécessaire indépendance des pharmaciens exerçants, explique sa présidente, Isabelle Adenot. Il permet également aux pharmaciens adjoints d’entrer dans le capital des SPFPL tout en restant salariés. Deux points d’importance ! » « S’engager dans cette voie, c’est favoriser l’association des salariés au capital des...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
confidentialité

À la Une Bilan de médication : mission possible ! Abonné

Certains pharmaciens hésitent encore à s’aventurer dans les bilans partagés de médication. Ils craignent des difficultés dans le recrutement des patients, l'engagement de leur responsabilité et le manque de temps pour réaliser cette nouvelle mission. Tour d’horizon des freins qui subsistent et des pistes pour les lever. Commenter

Partenaires