Les prix et les taux de remboursement disparaîtront des boîtes - La fin de la vignette officialisée : colère des syndicats

Les prix et les taux de remboursement disparaîtront des boîtesLa fin de la vignette officialisée : colère des syndicats

29.04.2013

L’Inspection générale des affaires sociales (IGAS) a tranché : la vignette pharmaceutique sera supprimée. Un projet de disparition des petits autocollants de couleur vient en effet d’être présenté aux syndicats d’officinaux.

  • Un travail supplémentaire pour les pharmaciens

COMME la ministre de la Santé, Marisol Touraine, l’avait expliqué lors du dernier salon Pharmagora, les prix ne figureront plus sur les boîtes des spécialités remboursables, mais seront répertoriés sur une base de données gérée par le CEPS* (« le Quotidien » du 11 avril). Finie également la mention du taux de remboursement sur les emballages. « Nous prenons acte d’une décision politique », indique Philippe Gaertner, président de la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF)...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Telemedecine

À la Une Téléconsultation, mode d'emploi Abonné

Longuement expérimentée, la télémédecine va devenir une réalité pour tous les Français le 15 septembre prochain. Téléconsultation et télé-expertise sont désormais encadrées par un avenant à la convention médicale. Un nouveau dispositif dans lequel les pharmaciens devraient pouvoir trouver leur place. Commenter

Partenaires