Les mesures de Hollande n’ont rien réglé - Une plaie ouverte

Les mesures de Hollande n’ont rien régléUne plaie ouverte

15.04.2013

Les mesures annoncées par le président de la République pour en finir avec la fraude fiscale des élus soulèvent davantage de contestations que l’espoir de surmonter la « crise Cahuzac ». Les soupçons se multiplient, notamment sur ce que savait le gouvernement en décembre dernier, les rumeurs abondent, par exemple, le rôle que l’armée aurait joué pour abattare Jérôme Cahuzac qui s’apprêtait à réduire son budget, et surtout ni la droite ni la gauche ne sont satisfaites des mesures.

  • Hollande et Ayrault : chasse aux sorcières ?

LE PRÉSIDENT de l’Assemblée nationale, Claude Bartolone, a été le premier à critiquer la décision de publier le patrimoine de tous les élus et des hauts fonctionnaires. Son objection est de bon sens : sous l’emprise de la panique, l’Élysée s’achemine vers une chasse aux sorcières. Les biens d’un individu ne concernent pas la terre entière. Il faut seulement empêcher qu’ils soient alimentés par la fraude fiscale. Est-ce à la demande des médias qui les interrogeaient, ou l’ont-ils fait...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
confidentialité

À la Une Bilan de médication : mission possible ! Abonné

Certains pharmaciens hésitent encore à s’aventurer dans les bilans partagés de médication. Ils craignent des difficultés dans le recrutement des patients, l'engagement de leur responsabilité et le manque de temps pour réaliser cette nouvelle mission. Tour d’horizon des freins qui subsistent et des pistes pour les lever. Commenter

Partenaires