Vague de réductions tarifaires du 1er mars - Les effets secondaires des baisses de prix

Vague de réductions tarifaires du 1er marsLes effets secondaires des baisses de prix

21.03.2013

La vague de baisses de prix sur les génériques intervenue le 1er mars n’est pas passée inaperçue dans les officines. Au-delà des conséquences pratiques au comptoir, la mesure aura aussi des répercussions sur l’économie des pharmacies. Pour les syndicats, c’est clair, pour limiter les dégâts, il faut poursuivre le développement des génériques.

  • Plus de 2 000 spécialités ont vu leur prix changé

DE MÉMOIRE de pharmacien, jamais l’officine n’avait vécu une telle vague de baisses de prix. Le 1er mars dernier, plus de 2 000 spécialités ont vu leurs tarifs revus à la baisse. Il ne s’agit pas d’une surprise pour autant, car l’annonce en avait été faite depuis plusieurs mois. En effet, le principe de cette diminution massive des prix figure dans la loi de financement de la Sécurité sociale (LFSS) pour 2013. Certes, comme le gouvernement s’y était engagé, le texte adopté à la fin de l...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Pharmacien

À la Une La nouvelle marge pour 2019 Abonné

En prévision de l'instauration de nouveaux honoraires de dispensation à partir du 1er janvier 2019, un nouvel arrêté de marge vient de paraître au « Journal officiel ». 3

Partenaires