Nouvelle rémunération - Reprise des négociations sur fond de divisions

Nouvelle rémunérationReprise des négociations sur fond de divisions

18.03.2013

Après plusieurs semaines d’interruption, les négociations pour une nouvelle rémunération reprennent demain, mardi 19 mars. À la veille de ce rendez-vous essentiel pour l’avenir de la profession, les organisations syndicales apparaissent divisées sur la question. Tandis que certains poussent pour l’introduction d’une part d’honoraires de dispensation, d’autres freinent des quatre fers. Les avis divergent également sur la proportion à leur accorder par rapport à la marge commerciale.

LA RÉFORME du mode de rémunération est enfin en marche. Enfin, car, en théorie, l’avenant conventionnel permettant l’introduction d’une part d’honoraires de dispensation aurait dû être signé le 31 décembre 2012 au plus tard. Qu’importe, l’essentiel est que, dans le contexte économique actuel de l’officine, les négociations démarrent. Demain, syndicats d’officinaux et représentants de l’assurance-maladie ont donc rendez-vous pour une première séance de discussions afin de définir les...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Impots

À la Une Fiscalité : ce qui vous attend en 2018 Abonné

Hausse de la CSG, fin du RSI, baisse du taux de l’impôt sur les sociétés, rabotage du CICE ou encore programmation de l’imposition à la source… Entre promesses de campagne du candidat Macron et mesures prévues par l'ancien gouvernement, l’année 2018 augure quelques bouleversements dans la fiscalité des titulaires. Commenter

Partenaires
image description
en partenariat avec EMS

Un projet de création, d'installation, de transfert ?

Retrouvez nos études réalisés par secteur qui vous aideront à valider vos choix grâce aux différents indicateurs recueillis.