Une nouvelle approche de la recherche pharmaceutique - La médecine stratifiée pour des traitements sur-mesure

Une nouvelle approche de la recherche pharmaceutiqueLa médecine stratifiée pour des traitements sur-mesure

04.03.2013

Pour découvrir des traitements innovants, l’industrie pharmaceutique se tourne de plus en plus vers la médecine stratifiée. Son principe : affiner la prise en charge des patients en la personnalisant, en fonction des sous-populations identifiées pour une même maladie. Exemple avec la mucoviscidose.

  • Plus de 500 mutations, regroupées en six classes, peuvent être à l’origine de la mucoviscidose

LA MÉDECINE stratifiée quèsaco ? Cette appellation s’inspire d’un phénomène de mieux en mieux pris en compte par les laboratoires : une pathologie n’est pas toujours homogène, elle peut se décomposer en plusieurs « sous-types », avec plusieurs strates de populations de patients, pouvant nécessiter un traitement différent. Cette stratification est valable, par exemple, dans le cas de la mucoviscidose. Cette maladie rare touche 70 000 patients dans le monde et 6 000 patients en France. Elle...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
confidentialité

À la Une Bilan de médication : mission possible ! Abonné

Certains pharmaciens hésitent encore à s’aventurer dans les bilans partagés de médication. Ils craignent des difficultés dans le recrutement des patients, l'engagement de leur responsabilité et le manque de temps pour réaliser cette nouvelle mission. Tour d’horizon des freins qui subsistent et des pistes pour les lever. Commenter

Partenaires