À Cognac - Union professionnelle autour d’une pharmacie en faillite

À CognacUnion professionnelle autour d’une pharmacie en faillite

25.02.2013

Les pharmaciens de Cognac ont racheté une officine en faillite. Sa licence sera rendue à l’ARS, et son rideau restera définitivement baissé.

VINGT-QUATRE pharmaciens du cognaçais ont mis la main à la poche pour éponger les dettes de la pharmacie Guillebon, sise place François-1er, en cœur de ville du vieux Cognac. Leur projet a été validé et accepté par le tribunal de commerce, le 21 décembre dernier, la Cour ayant préféré cette offre à celle d’une jeune diplômée à la recherche d’une installation. Le chiffre de 120 000 euros est avancé, le groupe d’officinaux n’ayant par ailleurs aucune intention de relancer l’affaire. Le...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Croix pharmacie

Gardes : l’indemnité d'astreinte passe à 175 euros

L'indemnité d'astreinte des gardes des pharmacies d'officine, pour les nuits, les dimanches et les jours fériés, passe de 150 à 175 euros. Cette augmentation, actée par l'avenant n° 11 de la convention, se fait en deux temps :... Commenter

Partenaires