Au cœur des polémiques - Les génériqueurs contre-attaquent

Au cœur des polémiquesLes génériqueurs contre-attaquent

25.02.2013

Jusqu’à présent, le point faible du médicament générique aura sans aucun doute été la communication. Une insuffisance que les acteurs du marché des génériques, GEMME en tête, ont souhaité combler. Après une année 2012 éprouvante, l’heure est à l’échange et à l’information claire, précise et positive, avec pour objectif de redonner confiance aux patients dans cette catégorie de médicaments.

  • Prescription


ordonnance medecin cabinet consultation consult

EN DÉCEMBRE dernier, lors d’une conférence sur le bon usage du médicament organisée par le CISS Poitou-Charentes, la question des génériques était abordée. Une vive discussion s’était alors engagée entre les représentants des associations de patients présents et les intervenants, pharmaciens principalement. Ces derniers eurent fort à faire pour répondre aux interpellations et aux questions du public qui désignait volontiers le générique comme le vilain petit canard de la famille...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
confidentialité

À la Une Téléconsultation : bientôt sur vos écrans Abonné

Une démarche inédite pour la profession. À la suite des médecins, les pharmaciens pourront désormais proposer une téléconsultation à leurs patients. Un avenant conventionnel fixe depuis le 6 décembre les conditions d’exercice de ce nouveau service à l’officine. Commenter

Partenaires