Médicaments en grande surface - Leclerc tisse sa toile

Médicaments en grande surfaceLeclerc tisse sa toile

25.02.2013

La réussite est aussi une histoire de persévérance. Michel-Édouard Leclerc, alias MEL, revient donc à la charge pour obtenir le droit de vendre des médicaments dans ses grandes surfaces. Son père Édouard avait décoché les premières flèches et obtenu, en 1983, l’autorisation de vendre de la parapharmacie. Trente ans plus tard, la bataille continue.

CHAQUE FOIS qu’une brèche s’ouvre vers une possible libéralisation, Leclerc est là. Vague de déremboursement ? MEL est là. Pouvoir d’achat en berne ? MEL est là. Lancement du libre accès en officine. MEL est encore là. Vente de médicaments sur Internet. MEL est toujours là !

N’empêche, la persévérance de l’entrepreneur force le respect. Et s’explique parfaitement, Leclerc ayant l’habitude d’obtenir ce qu’il veut. L’entreprise tentaculaire est née dans une petite boutique bretonne en...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
FNI

Violente charge d'un syndicat infirmier contre les pharmaciens et le décret « services »

Attendu pour la mi-juillet, le décret « services » ravive les tensions entre les pharmaciens et les infirmiers. La Fédération nationale des infirmiers (FNI) était déjà montée au créneau contre la vaccination antigrippale par les... 12

Partenaires