HUMEUR - École paternelle

HUMEURÉcole paternelle

14.02.2013

Une députée dont, charitablement, je tairai l’identité, suggère que l’école maternelle change de nom. Mais pourquoi, grands dieux ? Parce que la dénomination actuelle, si j’ai bien compris, élimine le rôle du père dans l’éducation des tout-petits et que le souci d’égalité doit primer sur la tradition. Papa ayant les mêmes droits et devoirs que maman, l’école maternelle doit devenir le lieu neutre, ou asexué, ou androgyne qui siérait aux Robespierre de l’éducation. Et la tendresse, alors ...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Ordinateur

RGPD : attention aux arnaques

La DGCCRF* et la CNIL** mettent en garde contre certaines pratiques commerciales trompeuses concernant la mise en conformité au règlement général sur la protection des données (RGPD). « Des sociétés profitent de l’entrée en... 4

Partenaires