Des recommandations ordinales - Le secret professionnel face à l’informatique

Des recommandations ordinalesLe secret professionnel face à l’informatique

11.02.2013

L’informatique fait désormais partie du quotidien du pharmacien. Sans s’en rendre compte, il manipule en permanence des données patients à caractère personnel. Pour autant, il doit faire prévaloir les principes de confidentialité et de secret professionnel.

  • Le pharmacien est responsable de la destruction des données lors d’un changement de matériel

« LA DÉMARCHE intellectuelle est partie du constat suivant : les systèmes de données prédominent dans le quotidien des professionnels de santé, notamment du pharmacien. Ce qui était au départ un outil de gestion s’est transformé en une aide à la pratique au quotidien », explique Catherine Gonzalez, présidente de la commission des technologies en santé au Conseil national de l’Ordre des pharmaciens (CNOP). En effet, le pharmacien traite chaque jour des données patients à caractère...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Croix pharmacie

Gardes : l’indemnité d'astreinte passe à 175 euros

L'indemnité d'astreinte des gardes des pharmacies d'officine, pour les nuits, les dimanches et les jours fériés, passe de 150 à 175 euros. Cette augmentation, actée par l'avenant n° 11 de la convention, se fait en deux temps :... Commenter

Partenaires