Salaires en officine - Une nouvelle grille applicable au 1er janvier 2013

Salaires en officineUne nouvelle grille applicable au 1er janvier 2013

24.01.2013

Un accord signé entre les syndicats d’officinaux et deux syndicats de salariés revalorise de 1,6 % la valeur du point et revoit à la hausse le salaire minimum conventionnel. « Le Quotidien » fait le point sur la nouvelle grille des salaires des employés de l’officine applicable au 1er janvier 2013.

  • La valeur du point et le salaire minimum conventionnel ont été revus à la hausse
  • Une nouvelle grille applicable au 1er janvier 2013 - 2
  • Une nouvelle grille applicable au 1er janvier 2013 - 3
  • Une nouvelle grille applicable au 1er janvier 2013 - 4

À LA SUITE d’un accord conclut le 10 janvier entre les trois syndicats d’officinaux (FSPF, UNPF et USPO*) et les syndicats de salariés (CFTC et FO), la grille des salaires est quelque peu bouleversée. La valeur du point passe ainsi à 4,26 euros (hausse de 1,6 %) et le salaire minimum conventionnel au coefficient 100 (sur la base de 35 heures hebdomadaires) est porté à 1 431 euros par mois (9,43 euros de l’heure). À l’extrême, la rémunération d’un employé au coefficient 800 s’élève à 5168...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Conseil d'Etat

Communication : le Conseil d’État desserre l'étau

Dans une étude rendue publique hier, le Conseil d’État préconise la suppression de l'interdiction de la publicité pour les professionnels de santé, y compris pour les pharmaciens, du code de la Santé publique. Il se déclare même... 1

Partenaires