Un gaz a plané sur la Seine - L’odeur de la peur

Un gaz a plané sur la SeineL’odeur de la peur

24.01.2013
  • L’usine de Rouen d’où est partie la fuite

CH4S, ça vous dit quelque chose ? Méthanethiol, peut-être ? Et si je vous dis mercaptan, là, vous sentez tout de suite à quoi je fais allusion. L’entêtante odeur de chou pourri qui a circulé en début de semaine sur la Haute Normandie jusqu’à l’Ile-de-France a en effet provoqué une petite vague de panique chez les personnes au nez sensible. Certains de vos clients vous ont peut-être interrogé. Car l’odeur de la peur planait. À coups de communiqués, le ministère de l’Intérieur a pourtant...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
ordo

À la Une Fausses ordonnances : les codéinés en tête Abonné

Les signalements d'ordonnances falsifiées ne cessent d'augmenter d'année en année. En 2018, ce sont les spécialités codéinées qui sont le plus souvent citées, devançant tramadol, prégabaline et zolpidem. Qu'ils se retrouvent face à des patients devenus accros ou à de véritables trafiquants, les pharmaciens se trouvent de plus en plus souvent confrontés à des prescriptions suspectes. Commenter

Partenaires