Négociations sur l’honoraire - Pourquoi ça coince ?

Négociations sur l’honorairePourquoi ça coince ?

21.01.2013

Les négociations avec l’assurance-maladie sur l’honoraire doivent aboutir avant la fin du trimestre. Pourtant, les discussions n’ont toujours pas commencé. L’impatience monte du côté de la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France qui ne comprend pas ce qui bloque. L’Union des syndicats de pharmaciens d’officine (USPO) et l’Union nationale des pharmacies de France (UNPF) demandent, elles, au préalable, la fixation d’un cadre économique clair et précis.

  • La ministre de la Santé et le directeur général de l’UNCAM se renvoient la balle

LES NÉGOCIATIONS pour une rémunération mixte n’ont toujours pas repris. Une nouvelle réunion avec l’assurance-maladie est prévue ce mercredi. Mais, pour l’heure, il s’agit simplement de mesurer l’impact des plans médicaments 2012 et 2013 sur l’économie de l’officine. Rien de très concret, au grand dam de la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF). « On ne parle toujours pas de rémunération et la Fédération est très irritée, tout comme les présidents de syndicats...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Pharmacien

À la Une La nouvelle marge pour 2019 Abonné

En prévision de l'instauration de nouveaux honoraires de dispensation à partir du 1er janvier 2019, un nouvel arrêté de marge vient de paraître au « Journal officiel ». 3

Partenaires