Le combat d’un ancien confrère - L’aveugle qui voulait voir autrement

Le combat d’un ancien confrèreL’aveugle qui voulait voir autrement

14.01.2013

Atteint dès sa jeunesse d’une rétinite pigmentaire qui lui fit perdre progressivement la vue, Gérard Muller a dû mettre un terme à sa carrière de pharmacien d’officine il y a une dizaine d’années. Loin de se résigner au désespoir, il parcourt depuis le monde, en tandem ou à pieds, afin de récolter des fonds pour la recherche et, surtout, de changer l’image des aveugles et de les aider à retrouver confiance en eux.

  • L’aveugle qui voulait voir autrement - 1

PARU il y a quelques semaines, un livre retrace le parcours étonnant de ce pharmacien, grand cycliste et sportif accompli, qui consacre sa vie à redonner de l’espoir aux malades et aux aveugles. Après avoir, dans un premier temps, organisé différentes manifestations pour sensibiliser le public et recueillir des fonds contre les maladies rétiniennes, il s’est lancé, à partir de 2008, dans des opérations de plus grande envergure, dont un Paris-Pékin en tandem, puis une traversée du Brésil,...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
confidentialité

À la Une Téléconsultation : bientôt sur vos écrans Abonné

Une démarche inédite pour la profession. À la suite des médecins, les pharmaciens pourront désormais proposer une téléconsultation à leurs patients. Un avenant conventionnel fixe depuis le 6 décembre les conditions d’exercice de ce nouveau service à l’officine. Commenter

Partenaires