Face à la polémique - Déremboursement anticipé pour les pilules de 3e génération

Face à la polémiqueDéremboursement anticipé pour les pilules de 3e génération

10.01.2013

Après le Mediator et les PIP, les pilules de 3e et 4e générations se retrouvent sur la sellette. Leur déremboursement pour cause de service médical rendu insuffisant vient d’être avancé de six mois.

  • La remise en cause de certains contraceptifs suscitent de nombreuses interrogationsau comptoir

À 18 ANS, Marion Larat fait un AVC, tombe dans le coma et se réveille trois jours plus tard hémiplégique et aphasique. Neuf interventions chirurgicales et six ans plus tard, la Bordelaise reste handicapée à 65 %. Elle porte plainte, le 14 décembre dernier, contre le Laboratoire Bayer, fabriquant de la pilule de 3e génération Méliane, et contre l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM). Pour elle, comme pour la Commission régionale de conciliation et d...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Conseil d'Etat

Communication : le Conseil d’État desserre l'étau

Dans une étude rendue publique hier, le Conseil d’État préconise la suppression de l'interdiction de la publicité pour les professionnels de santé, y compris pour les pharmaciens, du code de la Santé publique. Il se déclare même... 1

Partenaires