Un entretien avec Éric Molinié, président du SAMU social - « Les professionnels de santé sont au cœur du dispositif »

Un entretien avec Éric Molinié, président du SAMU social« Les professionnels de santé sont au cœur du dispositif »

17.12.2012

Alors que les rigueurs de l’hiver posent un nouveau défi aux sans-abri, les équipes du SAMU social de Paris repartent en maraude. Son président, Éric Molinié, explique au « Quotidien » quelles sont les priorités d’action de ses services confrontés à l’urgence. Il dit aussi comment les professionnels de santé, et parmi eux les pharmaciens, peuvent contribuer à leur venir en aide.

  • Depuis 2010, la situation des sans-abri s’est aggravée dans la capitale
  • « Les professionnels de santé sont au cœur du dispositif » - 2
LE QUOTIDIEN DU PHARMACIEN.- Combien de personnes, en Ile-de-France, vivent aujourd’hui dans la rue ?

ÉRIC MOLINIÉ.- II est difficile de répondre à cette question, puisque les personnes qui sont sans abri sont par nature en rupture de ban. Seule certitude : les équipes mobiles du SAMU social, qui a été fondé pour aller au-devant des grands exclus de la capitale et leur proposer une prise en charge médico-psycho-sociale, envoient chaque soir à l’hôtel quelque 20 000 personnes. Et force est...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Conseil d'Etat

Communication : le Conseil d’État desserre l'étau

Dans une étude rendue publique hier, le Conseil d’État préconise la suppression de l'interdiction de la publicité pour les professionnels de santé, y compris pour les pharmaciens, du code de la Santé publique. Il se déclare même... 1

Partenaires