Un accord de dupes - Florange : le grand malaise

Un accord de dupesFlorange : le grand malaise

10.12.2012

L’accord conclu entre le gouvernement et Mittal sur l’avenir de Florange laisse un malaise profond fait de dégoût des salariés, du sentiment que Mittal a dupé le pouvoir et des doutes de l’opinion quant à la cohérence de la politique gouvernementale.

RIEN N’Y A FAIT. Ni l’accord lui-même qui, il est bon de le rappeler, préserve tous les emplois de Florange. Ni les assurances données par Mittal. Ni celles que Jean-Marc Ayrault a fournies lors de ses déclarations télévisées de mercredi dernier. Pourtant, on devrait admettre que le gouvernement a pris sa décision après avoir exercé sur Mittal la menace de nationalisation, qu’Arnaud Montebourg a joué le rôle du méchant avant que M. Ayrault ne lâche du lest, bref que l’affaire a été menée...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Telemedecine

À la Une Téléconsultation, mode d'emploi Abonné

Longuement expérimentée, la télémédecine va devenir une réalité pour tous les Français le 15 septembre prochain. Téléconsultation et télé-expertise sont désormais encadrées par un avenant à la convention médicale. Un nouveau dispositif dans lequel les pharmaciens devraient pouvoir trouver leur place. Commenter

Partenaires