Le client âgé face au générique - Quelques trucs pour répondre au refus de substitution

Le client âgé face au génériqueQuelques trucs pour répondre au refus de substitution

26.11.2012

Si aujourd’hui les génériques sont dans l’ensemble bien compris et acceptés, il reste à convaincre les derniers réticents à l’accord tiers payant contre générique, parmi lesquels de nombreuses personnes âgées.

PLUS d’un médicament délivré sur quatre est un générique. Les personnes âgées étant le plus souvent polypathologiques, elles ont souvent au moins un médicament générique sur leur ordonnance. Avec ce type de clients la substitution peut s’avérer plus délicate (risques de confusion, de mauvaise compréhension) mais un peu de diplomatie et de pédagogie contribuent à lever les freins.

Positiver les objections.

« Une objection n’est pas un refus », explique Christine Caminade, dirigeante...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
FNI

Violente charge d'un syndicat infirmier contre les pharmaciens et le décret « services »

Attendu pour la mi-juillet, le décret « services » ravive les tensions entre les pharmaciens et les infirmiers. La Fédération nationale des infirmiers (FNI) était déjà montée au créneau contre la vaccination antigrippale par les... 12

Partenaires