Le déficit à 3 % sera-t-il tenu ? - La querelle sur la croissance

Le déficit à 3 % sera-t-il tenu ?La querelle sur la croissance

12.11.2012

La Commission européenne doute que la France soit en mesure de tenir le pari d’un déficit budgétaire réduit à 3 % de la production intérieure brute (PIB) à la fin de 2013 si elle continue à miser sur une croissance de 0,8 % pendant la même année. Le gouvernement rappelle qu’il vient de prendre des mesures en faveur de l’emploi dont la Commission n’a pas tenu compte.

COMME LA PLUS belle fille du monde, François Hollande ne peut donner que ce qu’il a. Le jugement de la Commission européenne sous-entend qu’il est nécessaire en France d’augmenter encore les prélèvements obligatoires. Est-ce bien raisonnable, dès lors que l’adoption d’un certain nombre de dispositions suggérées par le rapport Gallois comprend des hausses d’impôt, il est vrai différées à 2014, mais aussi une nouvelle et large coupe dans la dépense publique ? François Hollande croit...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Bilan médication

À la Une Bilan de médication : en route vers l'observance Abonné

Le bilan partagé de médication ne semble pas encore être un acte très répandu dans les officines. Prévu par l’avenant n° 11 à la convention pharmaceutique signé en juillet 2017, l’arrêté définissant ses modalités de mise en œuvre n’est paru au « Journal officiel » qu’à la mi-mars. Mais déjà, de nombreux officinaux manifestent leur intérêt pour les formations qui lui sont dédiées. Commenter

Partenaires