Ils étaient présents - Réagir face aux difficultés

Ils étaient présentsRéagir face aux difficultés

29.10.2012

Présidents de groupements, responsables syndicaux, patrons de laboratoires, ils ont répondu présents, début octobre, pour participer à la 13e journée de l’économie de l’officine organisée par « le Quotidien ». À la lumière des différentes interventions et des nombreux échanges, comment voient-ils l’avenir de la pharmacie ? Petit florilège de leurs réactions.

  • Bruno Métairie
  • Willy Hodin
  • Christian Grenier
  • Pierre-François Charvillat
  • Serge Carrier
  • Jean-Luc Tomasini
  • Pascal Geffray
n BRUNO MÉTAIRIE (Cofisanté) :

Développer la part de l’honoraire

« Cette journée contribue à faire découvrir la réalité du monde officinal et permet à ceux qui en doutaient encore de prendre conscience que nombre d’officines sont aujourd’hui confrontées à de sérieuses difficultés économiques. Les données chiffrées qui ont été présentées apportent un éclairage particulièrement intéressant, à l’heure où les pharmaciens vont devoir faire des choix cruciaux. Si chacun connaît aujourd’hui...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Etudiants

PACES : redoublement interdit dans certaines facs

En 2018, plusieurs universités, notamment en Ile-de-France, mettront en place à titre expérimental une première année commune aux études de santé (PACES) qui n’autorisera pas le redoublement. Dans les universités de Paris V, VI... 2

Partenaires
image description
en partenariat avec EMS

Un projet de création, d'installation, de transfert ?

Retrouvez nos études réalisés par secteur qui vous aideront à valider vos choix grâce aux différents indicateurs recueillis.