Réforme de la rémunération - Honoraire : les syndicats divisés sur la méthode

Réforme de la rémunérationHonoraire : les syndicats divisés sur la méthode

29.10.2012

Alors que la réforme de la rémunération des officinaux doit progressivement entrer en vigueur, les syndicats de pharmaciens abordent les négociations dans la division. L’USPO exige d’abord que l’État accepte de conclure un contrat d’objectifs et de moyens, afin de déterminer l’enveloppe allouée à la profession. D’accord sur le principe, la FSPF n’en fait pas un préalable. Quant à l’UNPF, elle se montre de plus en plus réticente.

  • D'accord sur le diagnostic, les représentants de la profession divergent quant au remède

POUR Gilles Bonnefond, président de l’Union des syndicats de pharmaciens d’officine (USPO), la réforme de la rémunération des officinaux intervient « dans un contexte économique où les marges de manœuvre sont inexistantes. Il faut donc conclure un contrat d’objectifs et de moyens avec les pouvoirs publics pour les cinq ans à venir », réclame-t-il. Il souhaite ainsi que la profession gagne de la visibilité à moyen terme, afin de s’engager dans la mise en place de l’honoraire de...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
FNI

Violente charge d'un syndicat infirmier contre les pharmaciens et le décret « services »

Attendu pour la mi-juillet, le décret « services » ravive les tensions entre les pharmaciens et les infirmiers. La Fédération nationale des infirmiers (FNI) était déjà montée au créneau contre la vaccination antigrippale par les... 12

Partenaires