Vague de licenciements dans l’industrie pharmaceutique - Les dessous d’une crise

Vague de licenciements dans l’industrie pharmaceutiqueLes dessous d’une crise

25.10.2012

Depuis quelques années, l’emploi dans l’industrie pharmaceutique est devenu moins stable. En 2012, les plans sociaux se sont multipliés. Forces de ventes et marketing, recherche et développement, production, fonctions supports… aucune branche d’une industrie jusqu’alors présentée comme florissante ne semble désormais à l’abri.

  • Les laboratoires traversent une phase de transformations rapide et profonde

LUNDBECK, Astra-Zeneca, Cephalon, Sanofi aujourd’hui… et GSK deux ans plus tôt, les fermetures de sites pharmaceutiques, et avec eux leurs cortèges de plans sociaux, semblent se succéder. Comme si une industrie, jusqu’alors présentée comme riche et épargnée, était soudainement rattrapée par la réalité économique. Une réalité aujourd’hui synonyme de crise. Et pas seulement financière…

Car le mal semble plus ancien. Selon Yves Jarlaud, responsable du secteur santé et sciences de la...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Impots

À la Une Fiscalité : ce qui vous attend en 2018 Abonné

Hausse de la CSG, fin du RSI, baisse du taux de l’impôt sur les sociétés, rabotage du CICE ou encore programmation de l’imposition à la source… Entre promesses de campagne du candidat Macron et mesures prévues par l'ancien gouvernement, l’année 2018 augure quelques bouleversements dans la fiscalité des titulaires. Commenter

Partenaires
image description
en partenariat avec EMS

Un projet de création, d'installation, de transfert ?

Retrouvez nos études réalisés par secteur qui vous aideront à valider vos choix grâce aux différents indicateurs recueillis.