Une soirée débat à la faculté de pharmacie de Lyon - La démarche de coopération reste à développer

Une soirée débat à la faculté de pharmacie de LyonLa démarche de coopération reste à développer

04.10.2012

Pour sa soirée de rentrée à la faculté de pharmacie de Lyon, l’association ANCEPHAL *, en charge de l’animation du réseau des anciens, a invité plusieurs experts sur le thème de la « coopération entre professionnels », vue du point de vue des pharmaciens. Le constat est unanime : si la loi HPST de 2009 a ouvert la voie, les initiatives en ce sens restent encore peu nombreuses.

DANS LA MESURE où « la démarche s’effectue pour le bien du patient » et où les acteurs de santé, quelle que soit leur activité, y trouvent leur compte, la coopération entre professionnels de santé ne peut qu’être encouragée : certes, elle est aussi, du point de vie des pouvoirs publics, également sous-tendue par un souci de rationalisation des dépenses de santé. Mais, sur le fond, il y a déjà de nombreuses années, résume Lilian Brosse (ARS Rhône-Alpes) que la démarche est « officiellement...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
hep C

Hépatite C chronique : les généralistes ont la main

La prescription de deux antiviraux à action directe (AAD) pour le traitement de l’hépatite C chronique est désormais ouverte aux médecins généralistes, comme prévu par le Plan priorité prévention. Jusqu’à présent réservés à... Commenter

Partenaires