FUSIONS, CONCENTRATION, DÉLOCALISATION… - L’ère des grandes manœuvres n’est pas terminée

FUSIONS, CONCENTRATION, DÉLOCALISATION…L’ère des grandes manœuvres n’est pas terminée

25.06.2012

L’industrie pharmaceutique est en pleine mutation. Mais les recettes semblent être toujours les mêmes : fusions et absorptions restent plus que jamais à l’ordre du jour. Pour preuve les dernières concentrations qui ont agité les dix premiers groupes pharmaceutiques mondiaux. Un moyen efficace de créer de la valeur, à défaut de mettre sur le marché des innovations thérapeutiques à même de suppléer aux pertes de brevets. L’occasion également pour les « big-pharma », à l’heure de la mondialisation, d’investir de nouveaux marchés et ainsi de renouer avec la croissance.

  • Les concentrations, un moyen pour les " big pharma » de continuer de créer de la valeur

FUSIONS-ABSORPTIONS ! Deux maîtres mots dans l’univers des laboratoires pharmaceutiques. En quelque trois années ce secteur industriel a en effet connu un nouveau mouvement de concentrations. Un mouvement d’une ampleur exceptionnelle, puisque les rachats de Wyeth par Pfizer, de Schering-Plough par Merck-Sharp&Dohme (MSD) ou encore de Genzyme par Sanofi ont, selon un spécialiste du secteur, « coûté entre 20 et 50 milliards d’euros à chaque fois ». Et à ces rachats, il convient d...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Conseil d'Etat

Communication : le Conseil d’État desserre l'étau

Dans une étude rendue publique hier, le Conseil d’État préconise la suppression de l'interdiction de la publicité pour les professionnels de santé, y compris pour les pharmaciens, du code de la Santé publique. Il se déclare même... 1

Partenaires