Mieux sécuriser la dispensation des génériques

Mieux sécuriser la dispensation des génériques

11.06.2012

Si la CNAM n’a aucun doute sur l’efficacité des génériques, elle s’inquiète toutefois des conditions dans lesquelles ces médicaments sont parfois dispensés, en particulier chez les personnes âgées. Dans le cadre de la convention signée avec les pharmaciens, l’assurance-maladie a donc insisté sur l’importance de la stabilité des marques délivrées. En pratique, le texte stipule que 90 % des patients de plus de 75 ans doivent se voir délivrer une seule marque de médicament générique au cours...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
cochon

Bilans de médication : les syndicats demandent des comptes

Selon les chiffres communiqués par la CNAM, moins de la moitié des bilans partagés de médication a donné lieu à une rémunération du pharmacien. L’USPO et la FSPF s’accordent pour réclamer leur paiement sans délai. Lors d’une... 3

Partenaires