Une lueur d’espoir pour les officines rurales

Une lueur d’espoir pour les officines rurales

04.06.2012

DEPUIS plusieurs années, l’Association de pharmacie rurale (APR) tire le signal d’alarme. La disparition des médecins des campagnes entraînera la fermeture de centaines, voire de milliers d’officines, se désole son président, Benoît Thiébaut. Plus de prescripteurs, moins de prescriptions. Quant aux maisons médicales, si elles ont le mérite de pérenniser la présence de professionnels de santé dans les zones sous médicalisées, elles condamneront forcément les officines les plus éloignées de...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
ibu

Ibuprofène et kétoprofène aggravent les infections, alerte l'ANSM

Une enquête des centres régionaux de pharmacovigilance (CRPV) de Tours et Marseille, suggère le « rôle aggravant » de l'ibuprofène et du kétoprofène en cas d'infection. L'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits... 6

Partenaires