Un entretien avec Pascal Brière, président du GEMME - « Nous répondrons à chaque offensive antigénérique »

Un entretien avec Pascal Brière, président du GEMME« Nous répondrons à chaque offensive antigénérique »

24.05.2012

Pascal Brière, président du GEMME*, explique au « Quotidien » pourquoi et comment les fabricants de génériques ont décidé de répondre point par point aux attaques subies par le générique.

  • Pascal Brière
LE QUOTIDIEN DU PHARMACIEN. - Les attaques sur le médicament générique se sont multipliées ces derniers mois. Comment interprétez-vous ce phénomène ?

PASCAL BRIÈRE.- Toutes ces attaques surviennent sur un terreau qui a toujours été défavorable au médicament générique. Et, comme à chaque fois qu’il y a un enjeu majeur, comme par coïncidence, on retrouve ces prises de position négatives. Ainsi, par exemple, il est pour le moins intriguant de constater que le rapport de l’Académie de médecine...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
maillage

À la Une Moins d'officines, mais un réseau plus fort Abonné

En dépit d’une perte record du nombre de pharmacies en 2018, c’est un maillage officinal en pleine consolidation et bénéficiant de l’émergence d’une nouvelle génération de titulaires qui apparaît aux détours des statistiques publiées par l'Ordre national des pharmaciens. Commenter

Partenaires