Un entretien avec Christian Marie, DG de Locapharm - MAD : jouer la carte du conseil et de la qualité

Un entretien avec Christian Marie, DG de LocapharmMAD : jouer la carte du conseil et de la qualité

21.05.2012

L’automne dernier, Christian Marie était nommé Directeur général de Locapharm, l’une des entreprises leader en France du marché du maintien à domicile/soin à domicile (MAD/SAD). Il explique au « Quotidien » les spécificités de ce marché sur lequel le pharmacien, partenaire historique de Locapharm, a son rôle à jouer. Sur ce segment très concurrentiel, la qualité et le conseil sont selon lui les atouts forts de l’officine.

  • Christian Marie : " Un partenariat fort et historique lie Locapharm aux pharmaciens »
LE QUOTIDIEN DU PHARMACIEN.- Quelle est aujourd’hui la santé du marché du MAD/SAD en officine et quelles en sont les perspectives ?

CHRISTIAN MARIE.- Il faut d’abord rappeler que les deux activités sont globalement réunies sous le terme générique de MAD dans lequel on retrouve les spécialités de SAD (soin à domicile) et le MAD (maintien à domicile) proprement dit. Ce sous-segment du MAD regroupe tous les dispositifs dits passifs, les lits, les fauteuils roulants… Le SAD concerne, lui, les...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
confidentialité

À la Une Téléconsultation : bientôt sur vos écrans Abonné

Une démarche inédite pour la profession. À la suite des médecins, les pharmaciens pourront désormais proposer une téléconsultation à leurs patients. Un avenant conventionnel fixe depuis le 6 décembre les conditions d’exercice de ce nouveau service à l’officine. Commenter

Partenaires