Un remède à la pénurie de médecins - Le retour des dispensaires

Un remède à la pénurie de médecinsLe retour des dispensaires

14.05.2012

Afin de lutter contre la désertification médicale, le nouveau président de la République, François Hollande, préconise une « approche territorialisée » de la santé et encourage « la souplesse » dans les dispositifs retenus : maison médicale, structure adossée à un hôpital public, ou encore centre de santé avec des médecins salariés. À la Ferté-Bernard, cette dernière solution est déjà expérimentée depuis quelques mois. Reportage.

  • Anne Serret, médecin du centre
  • Centre municipal de santé de la Ferté-Bernard
  • Jean-Carles Grelier, maire
  • Marie-Claire Ducellier, pharmacienne

LA FERTÉ-BERNARD, petite ville de la Sarthe, compte près de 9 500 âmes, des canaux que l’on peut parcourir en barque, un patrimoine du Moyen-Âge et de la Renaissance, des monuments classés et un festival des arts et technologies qui a lieu chaque année. Depuis fin 2011, la ville, surnommée la « Venise de l’Ouest », est également la première commune semi-rurale française à disposer d’un centre municipal de santé, où travaillent des médecins salariés par la mairie. Ouvert en septembre 2011,...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Etudiants

PACES : redoublement interdit dans certaines facs

En 2018, plusieurs universités, notamment en Ile-de-France, mettront en place à titre expérimental une première année commune aux études de santé (PACES) qui n’autorisera pas le redoublement. Dans les universités de Paris V, VI... 2

Partenaires
image description
en partenariat avec EMS

Un projet de création, d'installation, de transfert ?

Retrouvez nos études réalisés par secteur qui vous aideront à valider vos choix grâce aux différents indicateurs recueillis.