Un remède à la pénurie de médecins - Le retour des dispensaires

Un remède à la pénurie de médecinsLe retour des dispensaires

14.05.2012

Afin de lutter contre la désertification médicale, le nouveau président de la République, François Hollande, préconise une « approche territorialisée » de la santé et encourage « la souplesse » dans les dispositifs retenus : maison médicale, structure adossée à un hôpital public, ou encore centre de santé avec des médecins salariés. À la Ferté-Bernard, cette dernière solution est déjà expérimentée depuis quelques mois. Reportage.

  • Anne Serret, médecin du centre
  • Centre municipal de santé de la Ferté-Bernard
  • Jean-Carles Grelier, maire
  • Marie-Claire Ducellier, pharmacienne

LA FERTÉ-BERNARD, petite ville de la Sarthe, compte près de 9 500 âmes, des canaux que l’on peut parcourir en barque, un patrimoine du Moyen-Âge et de la Renaissance, des monuments classés et un festival des arts et technologies qui a lieu chaque année. Depuis fin 2011, la ville, surnommée la « Venise de l’Ouest », est également la première commune semi-rurale française à disposer d’un centre municipal de santé, où travaillent des médecins salariés par la mairie. Ouvert en septembre 2011,...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
confidentialité

À la Une Téléconsultation : bientôt sur vos écrans Abonné

Une démarche inédite pour la profession. À la suite des médecins, les pharmaciens pourront désormais proposer une téléconsultation à leurs patients. Un avenant conventionnel fixe depuis le 6 décembre les conditions d’exercice de ce nouveau service à l’officine. Commenter

Partenaires