La campagne de l’entre deux tours - Sarkozy, ou l’énergie du désespoir

La campagne de l’entre deux toursSarkozy, ou l’énergie du désespoir

26.04.2012

La vague des sondages réalisés depuis lundi indiquent tous que François Hollande l’emportera sur Nicolas Sarkozy, avec une marge de six à dix points. Le président sortant amplifie et accélère une campagne toute faite pour séduire les électeurs du Front national. Au-delà du choc frontal entre les deux hommes, les échauffourées se multiplient sur le travail, l’assistanat et l’immigration.

  • Sarkozy et Hollande : une campagne déchaînée

LES ENQUÊTES d’opinion sont la meilleure et la pire des choses. Elles ont exagéré l’absentéisme, beaucoup moins élevé qu’ils ne l’ont prévu. Elles ont laissé croire à Jean-Luc Mélenchon qu’il serait le « troisième homme », quand ce fut Marine Le Pen. Elles ont même un peu surestimé le score de François Bayrou. Mais elles ont prévu avec précision, le nom des deux finalistes, l’ordre d’arrivée et l’écart qui les séparerait. Contrairement à 2007, il n’y aura pas cette année de main tendue à...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
maillage

À la Une Moins d'officines, mais un réseau plus fort Abonné

En dépit d’une perte record du nombre de pharmacies en 2018, c’est un maillage officinal en pleine consolidation et bénéficiant de l’émergence d’une nouvelle génération de titulaires qui apparaît aux détours des statistiques publiées par l'Ordre national des pharmaciens. Commenter

Partenaires