Nouveaux cursus des études en pharmacie - Une année atypique

Nouveaux cursus des études en pharmacieUne année atypique

12.04.2012

Alors que la première promotion d’étudiants en pharmacie découvre la deuxième année « nouvelle version », la réforme des études pharmaceutiques doit se poursuivre avec la mise en place de la troisième, puis de la quatrième année en 2012 et 2013. Une réforme qui ne s’opère pas sans quelques couacs.

  • L’inquiétude est forte chez les étudiants

À LA RENTRÉE 2011, les étudiants en deuxième année de pharmacie ont découvert de nouveaux cours, suite à la mise en place de la réforme de leur cursus. Six mois plus tard, le bilan est mitigé. Les nouveaux contenus sont destinés à « ressembler à la pharmacie de demain », indique Jocelyne Wittevrongel, vice-présidente de la FSPF*, lors d’une conférence organisée sur le sujet à Pharmagora, le 24 mars. La réforme permet ainsi d’introduire de « nouvelles compétences, nécessaires à l’exercice...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
confidentialité

À la Une Bilan de médication : mission possible ! Abonné

Certains pharmaciens hésitent encore à s’aventurer dans les bilans partagés de médication. Ils craignent des difficultés dans le recrutement des patients, l'engagement de leur responsabilité et le manque de temps pour réaliser cette nouvelle mission. Tour d’horizon des freins qui subsistent et des pistes pour les lever. Commenter

Partenaires