Évolution de la rémunération, nouvelles missions, réorganisation du réseau - L’officine prépare sa révolution

Évolution de la rémunération, nouvelles missions, réorganisation du réseauL’officine prépare sa révolution

29.03.2012

Confrontée à une crise économique sans précédent, l’officine est contrainte d’évoluer. Plusieurs événements sont en passe d’amorcer ce changement. L’évolution du mode de rémunération en cours, l’accompagnement de certains patients, l’implication dans la coopération interprofessionnelle, ou encore la possible création de sociétés holdings sont en effet de nature à modifier profondément l’exercice pharmaceutique.

  • Syndicats et pouvoirs publics sauront-ils négocier le grand virage professionnel de l’officine ?

LE MONDE de l’officine est en proie à de profonds changements. Son modèle économique est, en effet, sur le point d’être radicalement réformé avec l’arrivée d’un nouveau mode de rémunération. La nouvelle convention avec l’assurance-maladie introduit le principe d’une rémunération mixte comprenant une part d’honoraires et une part de marge commerciale. Celle-ci se mettra progressivement en place à partir de 2013, confirme le directeur général de l’UNCAM*, Frédéric van Roekeghem. Un paiement...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
confidentialité

À la Une Téléconsultation : bientôt sur vos écrans Abonné

Une démarche inédite pour la profession. À la suite des médecins, les pharmaciens pourront désormais proposer une téléconsultation à leurs patients. Un avenant conventionnel fixe depuis le 6 décembre les conditions d’exercice de ce nouveau service à l’officine. Commenter

Partenaires