Après la mort de Mohamed Merah - La campagne a basculé

Après la mort de Mohamed MerahLa campagne a basculé

26.03.2012

La campagne électorale devait être nécessairement influencée par de nouveaux actes de terrorisme en France et par le dénouement de l’affaire Merah. Doit-on considérer comme inévitable le bénéfice que Nicolas Sarkozy a tiré de cette crise aiguë ? Et encore plus inévitables les critiques émises par l’opposition ?

  • Les forces de sécurité ont pris des risques élevés

LES PRINCIPAUX candidats à l’élection présidentielle, et François Hollande parmi eux, ont été réduits, pendant les trois premiers jours de la semaine dernière, à des rôles secondaires dont ils ne pouvaient se défaire qu’au risque de passer pour des diviseurs, alors même que, dans des discours très dignes, M. Sarkozy prônait clairement le rassemblement à l’occasion du deuil national. Dès lundi dernier, les candidats affirmaient tous qu’ils faisaient une pause dans la campagne, mais à peu...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
FNI

Violente charge d'un syndicat infirmier contre les pharmaciens et le décret « services »

Attendu pour la mi-juillet, le décret « services » ravive les tensions entre les pharmaciens et les infirmiers. La Fédération nationale des infirmiers (FNI) était déjà montée au créneau contre la vaccination antigrippale par les... 12

Partenaires