Traçage anti-contrefaçon - Les pharmaciens européens s’accordent sur un dispositif commun

Traçage anti-contrefaçonLes pharmaciens européens s’accordent sur un dispositif commun

22.03.2012

Alors que plusieurs pays européens, dont la France, ont mis en place des dispositifs de traçage des médicaments destinés à repérer les contrefaçons, les professionnels européens, dont les pharmaciens, élaborent, eux aussi, des outils dans ce but, qu’ils souhaitent voir s’imposer de manière harmonisée dans l’ensemble du continent.

LE GROUPEMENT pharmaceutique de l’Union européenne (GPEU), qui réunit à Bruxelles toutes les associations nationales de pharmaciens de 31 pays, vient de valider, au nom de toute la profession, le système de traçage qu’il a lui-même mis au point avec les associations européennes de l’industrie pharmaceutique (EFPIA), de grossistes (GIRP) et d’importateurs parallèles (EAEPC). Ce système de codage, dit European Skateholder Model (ESM), repose sur un code-barres propre à chaque boîte, et...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
agnès buzyn rtl

Vente à l’unité : Agnès Buzyn souligne les difficultés techniques

Invitée du Grand Jury sur RTL, le 17 mars, la ministre de la Santé s’est déclarée favorable à la vente à l’unité pour les antibiotiques et tout autre traitement de courte durée, tout en soulignant les difficultés techniques... 10

Partenaires