Assurance-maladie - Le régime local d’Alsace et de Moselle est-il un modèle ?

Assurance-maladieLe régime local d’Alsace et de Moselle est-il un modèle ?

19.03.2012

Héritage de l’histoire complexe de l’ancienne Alsace-Lorraine, le régime local d’assurance-maladie d’Alsace et de Moselle fonctionne comme une mutuelle obligatoire, et prend en charge, moyennant une cotisation fixée à 1,5 % du salaire et des retraites, tous les soins médicaux et les hospitalisations à 100 %, ainsi que tous les médicaments prescrits à 90 ou 80 %. Excédentaire, il est souvent cité en modèle.

  • Un système souvent cité en exemple

LE « RÉGIME LOCAL » est l’un des nombreux aspects du « droit local » directement lié au passé de la région (voir encadré). Il concerne aujourd’hui 2,4 millions de salariés, retraités et ayant droit, vivant dans les départements du Bas-Rhin, du Haut-Rhin et de la Moselle. Il a versé en 2010 450 millions d’euros de prestations à ses assurés, dont 100 millions au titre des dépenses pharmaceutiques. Les vignettes blanches sont ainsi prises en charge à 90 % et les bleues à 80 %, les vignettes...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
confidentialité

À la Une Téléconsultation : bientôt sur vos écrans Abonné

Une démarche inédite pour la profession. À la suite des médecins, les pharmaciens pourront désormais proposer une téléconsultation à leurs patients. Un avenant conventionnel fixe depuis le 6 décembre les conditions d’exercice de ce nouveau service à l’officine. Commenter

Partenaires