Frustrations de la campagne - Offre pléthorique, demande insatisfaite

Frustrations de la campagneOffre pléthorique, demande insatisfaite

05.03.2012

Dans quel candidat vous reconnaissez-vous pleinement ? Dans aucune élection démocratique, il n’existe un candidat sur mesures qui corresponde à chacune et à la totalité de vos convictions. La campagne, avec ses effets d’annonce forcément teintés d’une nuance démagogique, finit par atténuer la force des ralliements personnels. C’est là le résultat inévitable des échéances électorales, avec, cette année, un accroissement apparent de la bipolarisation, un effort effréné de persuasion, un foisonnement de propositions qui, ni à droite, ni à gauche, ni au centre, ne semblent être incluses dans un grand dessein.

AVEC LA TVA SOCIALE et une série d’autres dispositions fiscales, Nicolas Sarkozy ne ménage pas plus le contribuable que François Hollande. Le débat aurait dû porter sur le sujet suivant : peut-on augmenter les impôts à l’infini ? Il se réduit à des accusations réciproques. La gauche : vous taxez les pauvres, nous taxons les riches. La droite : vous désespérez l’investissement et renoncez à la croissance. La gauche : j’augmente le nombre d’enseignants. La droite : j’augmente leur salaire....

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
picto

Pictogramme grossesse : une fausse bonne idée à réviser

L’apposition de pictogrammes « médicament et grossesse » est une intention louable, mais la coexistence de deux pictogrammes, présents sur 60 à 70 % des médicaments, est une source d’inquiétude parfois infondée pour les patientes... Commenter

Partenaires