Objectif confidentialité - Un espace à aménager, une attitude à adopter

Objectif confidentialitéUn espace à aménager, une attitude à adopter

27.02.2012

Différentes solutions sont proposées pour optimiser la confidentialité à l’officine. L’objectif est de garantir le confort du patient et d’initier en douceur les nouvelles missions du pharmacien.

  • Une simple ligne au sol peut suffire à ménager la confidentialité

AVEC LES NOUVELLES missions confiées par la Loi HPST, la notion de confidentialité s’impose plus que jamais à l’exercice officinal. Les agenceurs et les enseignes l’ont compris et proposent des solutions concrètes, qu’il s’agisse d’une simple ligne de confidentialité indiquée au sol ou de pièces fermées. Mais la confidentialité est aussi et surtout une question de comportement, qui pose les bases de la relation patient pharmacien dans la pharmacie de demain.

Confidences au comptoir.

...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
trappe

Vignettes orange : et si les honoraires passaient à la trappe ?

La FSPF alerte les pharmaciens et les assurés sur l’imbroglio engendré par les ordonnances ne comprenant que des médicaments à 15 %. Les complémentaires santé refusant de prendre en charge les honoraires sur des médicaments... 1

Partenaires