Polémique autour d’un projet de décret - Traitement de choc pour rupture de stock

Polémique autour d’un projet de décretTraitement de choc pour rupture de stock

20.02.2012

Un décret visant à lutter contre les ruptures d’approvisionnement en médicaments dans les officines est en préparation. Accueilli froidement par les grossistes-répartiteurs, ce projet suscite un sentiment mitigé chez les officinaux. Tandis que certains estiment qu’il va dans le bon sens, d’autres le jugent mal équilibré, faisant essentiellement porter les contraintes sur les répartiteurs.

  • Les exportations dans le collimateur

RÉGLER le problème des médicaments manquants dans les officines, telle est la volonté du ministre de la Santé. À plusieurs reprises, Xavier Bertrand avait indiqué, avec fermeté, qu’il entendait mettre un terme aux ruptures d’approvisionnement en spécialités. L’été dernier, le ministre avait même haussé le ton, se disant prêt à contraindre les laboratoires et les grossistes-répartiteurs à respecter leurs obligations. Car, pour lui, il s’agit avant tout d’une question de santé publique. «...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Rentrée 2017 : préparez vos rayons !-0
Dossier web

Rentrée 2017 : préparez vos rayons !

Hormis pour les pharmacies des zones touristiques, la période estivale est souvent un moment de l'année où l'activité est plus calme. L'occasion pour faire le tri sur ses rayons et de réfléchir à leur composition pour les prochains mois. Ce dossier passe en revue les marchés à ne pas négliger pour réussir sa rentrée.

Partenaires
image description
en partenariat avec EMS

Un projet de création, d'installation, de transfert ?

Retrouvez nos études réalisés par secteur qui vous aideront à valider vos choix grâce aux différents indicateurs recueillis.