Polémique autour d’un projet de décret - Traitement de choc pour rupture de stock

Polémique autour d’un projet de décretTraitement de choc pour rupture de stock

20.02.2012

Un décret visant à lutter contre les ruptures d’approvisionnement en médicaments dans les officines est en préparation. Accueilli froidement par les grossistes-répartiteurs, ce projet suscite un sentiment mitigé chez les officinaux. Tandis que certains estiment qu’il va dans le bon sens, d’autres le jugent mal équilibré, faisant essentiellement porter les contraintes sur les répartiteurs.

  • Les exportations dans le collimateur

RÉGLER le problème des médicaments manquants dans les officines, telle est la volonté du ministre de la Santé. À plusieurs reprises, Xavier Bertrand avait indiqué, avec fermeté, qu’il entendait mettre un terme aux ruptures d’approvisionnement en spécialités. L’été dernier, le ministre avait même haussé le ton, se disant prêt à contraindre les laboratoires et les grossistes-répartiteurs à respecter leurs obligations. Car, pour lui, il s’agit avant tout d’une question de santé publique. «...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
tire-lait

À la Une DM : prix écrasés, pharmaciens étranglés Abonné

En diminuant de 37 % les tarifs des tire-lait, l'assurance-maladie porte un nouveau coup aux dispositifs médicaux en pharmacie. Paradoxal, car cette mesure met en jeu la rentabilité de cette activité officinale à l'heure où les pharmaciens sont invités à accompagner le virage ambulatoire de la médecine de demain. 3

Partenaires