Des PME pharmaceutiques en difficulté - Le désarroi des petits et moyens laboratoires

Des PME pharmaceutiques en difficultéLe désarroi des petits et moyens laboratoires

16.02.2012

LES PETITS ET MOYENS laboratoires ont du vague à l’âme. Représentés par l’Association des moyens laboratoires et industries de santé (AMLIS), ces entreprises, peu habituées à communiquer, donnent de la voix à l’issue d’une année 2011 en forme de parcours d’obstacles (suites de l’affaire Mediator, nouvelles taxes, loi sur la sécurité sanitaire du médicament). « Et si les PME pharmaceutiques disparaissaient ? », se demandent sans détour Patrice Bigou et Gérard Dufour, respectivement...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
cochon

Bilans de médication : les syndicats demandent des comptes

Selon les chiffres communiqués par la CNAM, moins de la moitié des bilans partagés de médication a donné lieu à une rémunération du pharmacien. L’USPO et la FSPF s’accordent pour réclamer leur paiement sans délai. Lors d’une... 4

Partenaires