HUMEUR - Marronnier

HUMEURMarronnier

09.02.2012

Moi, je fais ce qu’on me dit : non sans masochisme, j’éteins tous mes appareils entre 18 et 20 heures, je déneige le seuil de ma porte, je m’abstiens d’utiliser ma voiture. Je m’attends au pire, moins parce qu’il fait froid qu’à cause de ce que les médias en disent. En langage journalistique, le froid est un « marronnier », un sujet de saison en quelque sorte, Le froid, la chaleur, le temps, la circulation, la bêtise bureaucratique, l’amour sont des marronniers. Des sujets cycliques qui,...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Conseil d'Etat

Communication : le Conseil d’État desserre l'étau

Dans une étude rendue publique hier, le Conseil d’État préconise la suppression de l'interdiction de la publicité pour les professionnels de santé, y compris pour les pharmaciens, du code de la Santé publique. Il se déclare même... 1

Partenaires