Après la faillite du droguiste Schlecker en Allemagne - La distribution des médicaments hors de l’officine en question

Après la faillite du droguiste Schlecker en AllemagneLa distribution des médicaments hors de l’officine en question

06.02.2012

Prévisible depuis plusieurs mois et officielle depuis fin janvier, la faillite de la chaîne de drogueries Schlecker, jusque-là numéro 1 du secteur en Allemagne, avec 10 000 magasins dont 3 000 dans d’autres pays européens, pose aussi, selon les pharmaciens d’outre-Rhin, la question de la distribution des médicaments hors des circuits classiques de l’officine.

SCHLECKER, chaîne familiale créée en 1967 et devenue progressivement un géant de la droguerie, s’était lancé en 2005 dans le pick-up de médicaments, en s’adossant à une pharmacie virtuelle créée par ses soins, Vitalsana, dont le siège est aux Pays-Bas. Concrètement, les clients des drogueries pouvaient y déposer leurs ordonnances, puis y récupérer quelques jours plus tard leurs médicaments, préparés par Vitalsana et envoyés à la droguerie. Les clients bénéficiaient ainsi de prix...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
coupable

À la Une Pénuries de médicaments : qui est coupable ? Abonné

Les ruptures d'approvisionnement en vaccin antigrippal que rencontrent actuellement les pharmaciens remettent sur les devants de la scène les propositions du rapport sénatorial sur les pénuries de médicaments et de vaccins. Et font émerger diverses pistes, dont une meilleure utilisation du DP-Ruptures pour identifier les causes de ces pénuries. Commenter

Partenaires