Médicaments dans les maisons de retraite - Retour à la case départ

Médicaments dans les maisons de retraiteRetour à la case départ

26.01.2012

Le dernier rapport de l’Inspection générale des affaires sociales (IGAS) sur le financement des soins dans les maisons de retraite provoque la colère des syndicats de pharmaciens. Contre toute attente, il préconise en effet de créer des pharmacies à usage intérieur (PUI) et jette aux oubliettes le pharmacien référent. Un retour en arrière inquiétant pour les officinaux.

UN RAPPORT « orienté » et « non probant », selon Michel Caillaud, président de l’UNPF*, « irritant » pour Philippe Gaertner (FSPF**) et « une déclaration de guerre », pour Gilles Bonnefond (USPO***). Le nouveau rapport de l’IGAS sur le « financement des soins dispensés dans les établissements pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) », provoque une levée de boucliers des syndicats d’officinaux. En cause : les préconisations de l’IGAS de poursuivre le déploiement du tarif global, qui...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
ibu

Ibuprofène et kétoprofène aggravent les infections, alerte l'ANSM

Une enquête des centres régionaux de pharmacovigilance (CRPV) de Tours et Marseille, suggère le « rôle aggravant » de l'ibuprofène et du kétoprofène en cas d'infection. L'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits... 6

Partenaires