68 % d’erreurs dans une étude comparative - Les pharmaciens réclament 400 000 euros à Leclerc

68 % d’erreurs dans une étude comparativeLes pharmaciens réclament 400 000 euros à Leclerc

16.01.2012

L’AUDIENCE avait été fixée au jeudi 9 janvier au matin. Les pharmaciens n’ont pas été déçus par les déclarations de l’avocat de Leclerc. Me Gilbert Parleani a en effet dû reconnaître que le panel de pharmaciens que le groupe a acheté auprès de Celtipharm, via un intermédiaire, était erroné à hauteur de 68 %, faussant ainsi toute l’étude et toute la campagne qui a suivi. C’est la raison pour laquelle le groupe Leclerc a retiré le nom des réseaux de pharmacies de sa communication dès la mi...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
agnès buzyn rtl

Vente à l’unité : Agnès Buzyn souligne les difficultés techniques

Invitée du Grand Jury sur RTL, le 17 mars, la ministre de la Santé s’est déclarée favorable à la vente à l’unité pour les antibiotiques et tout autre traitement de courte durée, tout en soulignant les difficultés techniques... 7

Partenaires