Un parasite qu’on croyait oublié - Le come-back de la gale

Un parasite qu’on croyait oubliéLe come-back de la gale

16.01.2012
  • Le come-back de la gale - 1

« LES PREMIERS cas suspects ont été signalés le 3 janvier. Des élèves se plaignaient de violentes démangeaisons. Sans certitude absolue, nous avons préféré les inviter à rentrer chez eux et à consulter leur médecin », explique le principal du collège Calypso de Montreuil-Bellay (Maine-et-Loire). Le coupable suspecté n’est autre que Sarcoptes scabiei, encore appelé sarcopte de la gale. Le même parasite s’était déjà invité quelques semaines plus tôt dans une maison de retraite d’Avesnes-les...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
non substituable

Les nouvelles règles pour le « non substituable »

Les cas où la mention « non substituable » (NS) peut être apposée sur l'ordonnance par le prescripteur viennent d'être définis par un arrêté paru aujourd'hui au « Journal officiel ». Voulues par la ministre de la Santé, Agnès... 8

Partenaires