Mobilisation contre la mention non substituable - L’assurance-maladie ouvre la chasse au NS

Mobilisation contre la mention non substituableL’assurance-maladie ouvre la chasse au NS

05.01.2012

Déjà, en 2009, quelques voix officinales s’élevaient pour parler de ce phénomène, mais ce n’est que en 2011 que les pharmaciens parviennent à prouver ce qu’ils avancent : la montée en puissance de l’usage abusif de la mention « non substituable », ou NS, sur les ordonnances.

  • Medicaments
Des sanctions sont à l'étude contre l'abus de NS



medicament comprime cachet gellule

EN AOÛT 2010, l’Union des syndicats de pharmaciens d’officine (USPO) ouvre le bal des enquêtes en menant la sienne. Sur 3 800 pharmaciens interrogés, plus de 85 % constatent une hausse inquiétante du nombre de mentions NS. « On voit réapparaître les tampons (offerts) « ne pas substituer » et les libellés « non substituable » apposés sur chaque ligne de l’ordonnance et écrits à la machine », regrette le président de l’USPO, Gilles Bonnefond. De son côté, « Le Quotidien » mène son enquête...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
agnès buzyn rtl

Vente à l’unité : Agnès Buzyn souligne les difficultés techniques

Invitée du Grand Jury sur RTL, le 17 mars, la ministre de la Santé s’est déclarée favorable à la vente à l’unité pour les antibiotiques et tout autre traitement de courte durée, tout en soulignant les difficultés techniques... 10

Partenaires