Jacques Chirac condamné - Justice : un train de retard

Jacques Chirac condamnéJustice : un train de retard

19.12.2011

La justice est passée, nous dit-on à propos de la condamnation de Jacques Chirac à deux ans de prison avec sursis. Certes, son immunité présidentielle empêchait toute poursuite entre 1995 et 2007. Elle a quand même mis plus de quatre ans pour prononcer un jugement.

  • Jacques Chirac, meurtri au soir de sa vie

L’ÉGALITÉ DE TOUS les citoyens devant la loi ? L’affaire des emplois fictifs n’a été qu’une partie des affaires qui ont conduit les procureurs à avoir des soupçons sur sa gestion de la Mairie de Paris. Un accord UMP-Chirac-Delanoë (actuel maire de la capitale) a empêché un procès civil. Le parquet avait réclamé à cor et à cri la relaxe de l’ancien président. Dans la décision du tribunal correctionnel, quelle est la part de sérénité judiciaire et quelle est celle de la démonstration de l...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
equilibre

À la Une Accord CNAM : compromis ou trahison ? Abonné

L'assurance-maladie et les syndicats de pharmaciens jouent les funambules dans les négociations conventionnelles qui viennent de se rouvrir. Car tout est affaire d'équilibre entre la CNAM, qui cherche à récupérer un « trop perçu » par les pharmaciens, et les syndicats aux intérêts divergents. Alors que la FSPF refuse tout compromis qui ne permettrait pas au réseau officinal de recouvrir son... 13

Partenaires